Auras-tu peur de te regarder dans le miroir après avoir vu MIRRORS ?

Salut Lecteur/Lectrice, comment vas tu ? Voici donc le premier article sur un film d’épouvante. Je t’ai fait quelques devinettes pour savoir le nom de ce film. L’as-tu trouvé ? Ce n’est autre que  » Mirrors  » avec l’acteur principal Kiefer Sutherland.

Synopsis du film Mirrors :  » Un ex-flic, tout juste sorti d’une cure de désintoxication, trouve un emploi de gardien de nuit dans un ancien grand magasin, brûlé et abandonné. Seuls quelques miroirs ont survécus aux flammes. Ils réalisent que ceux-ci cachent un horrible secret qui les menace, lui et sa famille. « 

La première scène : celui nous donnant le ton du film.

La première scène est toute aussi importante que le reste du film. C’est elle qui te donne le ton du film. Que va-t-il se passer ? Quelle est l’histoire ou un bout d’histoire ? A quoi doit-on s’attendre dans les prochaines scènes. Pour le film  » Mirrors « , un homme entre dans une pièce qui semble être un  » vestiaire « . Il y a des casiers, un grand miroir au fond de la salle. Il cherche, apparemment, à sortir de ce bâtiment. Cependant, il se trouve que le bâtiment est condamné par un mur en briques. Les lumières sont de couleurs vertes et noires avec un peu de jaune – lorsqu’il ouvre une des fenêtres de la pièce et tombe sur le mur en briques. La scène te met en avant les miroirs. Celui-ci se retrouve devant son reflet dans le miroir. Il ne veut pas mourir.

La fin de la première scène est très gore car l’homme se tranche la gorge. Son reflet lui demande de le faire comme si lui et son reflet ne faisaient plus qu’un. Et là, toi Lecteur/Lectrice, tu te demandes pourquoi s’est-il donné la mort ? Que s’est-il passé ? Le film commence à cet instant.

Le lieu

C’est à 10 minutes environ que tu découvres le lieu où tous les phénomènes vont se passer. Celui-ci est dans un état de décomposition où tu te rencontres de l’ampleur des dégâts. Tout est en bordel, noir de poussière. Quelques lumières passent au travers des trous dans les murs et des fenêtres donnant sur l’extérieure. Effectivement, il ne reste que des miroirs qui n’ont même pas une égratignure et qui sont d’une propreté impeccable. Toi, Lecteur/Lectrice, à ce moment-là tu te questionnes encore et tu te rends compte que ce n’est pas normal. La lumière noire étant la principale couleur, te dirige vers un endroit dont un secret s’est enfoui à l’intérieur de ce lieu.

Les miroirs et le personnage principal

12 minutes du film : le miroir bouge d’une étrange façon comme si celui-ci était habité d’un spectre, d’un fantôme. Petite musique d’ambiance te mettant en haleine devant ton écran de télévision.

La première nuit se passe plutôt bien avec quelques petites choses commençant à te faire flipper – moi j’ai peur, pas honte de le dire.

22 minutes : j’aime cette scène car on s’y attend sans vraiment y penser. Il se baisse pour avaler son cachet et quand il se relève, devant le miroir de la salle-de-bain, son visage est déformé dans le miroir. A ce moment, on se demande s’il n’est pas fou.Cette scène me fait un peu penser au film d’horreur  » The Ring « .

46 minutes : l’ex-flic découvre le corps de sa sœur dans la baignoire. Elle a eu une mort effroyablement gore. C’est l’une des scènes que je déteste dans ce film. Les miroirs commencent à s’en prendre à sa famille. Pourquoi sa sœur et pas quelqu’un d’autre ?

1h05 : la première prise de contact, avec un miroir, se fait. Je ne te dirai pas comment ni pourquoi. Je te laisse regarder le film. Mais dans cette scène, je commence à comprendre ce qu’il se cache derrière ces miroirs.

La famille

Une ex-femme, deux enfants – une fille et un garçon. Une situation difficile à cause du passé du personnage principal – il a tué une personne et n’arrive pas à s’en sortir. L’alcool était devenu son ami. Ils s’aiment énormément mais n’arrivent pas à aller de l’avant. Souvent, les situations personnelles étant difficiles fonctionnent bien dans les films d’horreurs/épouvantes. Le fait de mettre en avant ce genre de situation fait rapprocher le spectateur de celle-ci car cela peut lui faire penser que c’est son histoire. Comprends-tu ce que je veux dire par là ?  

Quelques scènes étranges…

19 minutes : l’empreinte d’une main sur un des miroirs est visible. Celle-ci est étrange car elle ne s’efface pas comme si elle était ancrée sur le verre (tu le comprendras à la fin du film). Dans le miroir, une porte s’ouvre alors que de l’autre côté du miroir celle-ci est fermée.

22 minutes : son visage est déformé dans le miroir de sa salle-de-bain. 

26 minutes : ça monte crescendo. Effectivement, la bizarrerie se fait sentir dans le sens où le miroir lui inflige la sensation de prendre feu et de devenir une flamme humaine alors que dans la réalité (de l’autre bon côté du miroir, il n’est pas enflammé). Je commence comme toi à me poser cette question : pourquoi ?

30 minutes : des cris d’une femme se font entendre. Le suspens est à son comble et j’ai envie de savoir ce qu’il se passe sans avoir trop peur. 

32 minutes :  » Elle crie fort la dame. Où ? Dans le miroir !  » C’est ce que dit son fils au personnage principal alors qu’il était en train de dormir dans sa chambre.

39 minutes : le mot ESSEKER est sorti de la bouche d’un mort (son reflet dans la porte du réfrigérateur mortuaire). Ce mot, tu l’as lu dans un des papiers appartenant à l’homme que tu as vu au tout début du film. Que veut dire ce mot ? Tellement de suspens et de questions pour un seul mot ! 

50 minutes : les miroirs ne se brisent pas dans le magasin qui a brûlé. Comment faire pour les briser ? Comment faire pour que tout s’arrête ?

57 minutes : les miroirs se brisent hors du magasin.

1h10 : sa femme a peur car quelque chose se trouve dans le miroir de la chambre de leur fils….

L’énigme

C’est à 1h20 que tu comprendras pourquoi les miroirs ne se brisent pas. Que veulent-ils ? Cette réponse, tu l’auras dans les prochaines scènes. Heureusement qu’il est policier (souvent dans ce genre de film, l’acteur principal est soit journaliste, soit policier, soit pompier..) car ça va l’aider à enquêter sur cette énigme  » les miroirs « . Cependant, ce n’est pas vraiment l’énigme recherchée mais que signifie le mot ESSEKER. Est-ce le nom d’une personne défunte du magasin qui a brûlé 5 ans auparavant ? Est-ce une personne vivante ayant un lien sur ce qui s’est passé ? Ou est-ce tout autre chose ? Quand le mot ESSEKER revient plusieurs fois dans ce film, tu cherches avec lui ce qu’il est. Tu as envie d’être à ses côtés et l’aider pour aller plus vite. Quand il trouvera ce que ce mot veut dire, tu sauras trouver la solution de l’énigme en question. A moins que…

Ce que j’en pense plus en détails

Je t’ai un peu parlé de certaines scènes mais pas en détails. Ce film est tout de même bien réalisé. Tu trouveras tous les éléments d’un bon film d’horreur gore. Comme je l’ai dit plus haut, la famille est décomposée et leur situation ne permet pas – pour le moment – de vivre sous le même toit. L’ancien policier vit chez sa sœur depuis la mort de leurs parents.

Il se trouve un nouveau travail, bien entendu dans un lieu lugubre sinon il n’y aurait pas de film. Cela tombe sous le sens ! Le lieu est décrit comme un bâtiment abandonné ayant eu un incendie criminel faisait plusieurs morts – 65 personnes périrent à l’intérieur, brulées vives. Qui est-ce-qui a fait ce geste ? Dans le film, tu le vois qu’une seule minute. Il parle des miroirs montrant des choses. Puis le jeu de lumière t’emmène dans des scènes froides voire même glaciales. Les murs sont sales, délabrés. Peu de lumière passe si ce n’est par les fenêtres donnant de l’extérieur ou les trous dans certains murs. Une lumière chaude se positionne sur des pièces où la pesanteur des couleurs vertes, noires et grises se font ressentir. Le film d’horreur commence. La musique y est afin de t’embarquer dans tes cauchemars les plus profonds. Néanmoins, même si la poussière règne avec la saleté; quelque chose ne colle pas. En effet, les miroirs sont intactes. Curieux tu me diras. Comment est-ce possible que des miroirs soient aussi neufs alors qu’il y a eu un feu dans cette bâtisse, il y a 5 ans et que celle-ci soit abandonnée par ses propriétaires ?!

Le réalisateur te donne du suspens quand il le faut. Ce que je trouve bien, c’est le – pas – temps qu’il interagit avec toi. Je m’explique : en temps normal, tu devrais avoir quelques petites gouttes par ci par là. Dans ce film, tout de suite il se passe des choses étranges et c’est royalement effroyable. Tellement effroyable que la mort de sa sœur m’est restée en travers de la gorge. Une scène qui m’a fait frémir de terreur. J’ai même eu mal pour elle car elle ne savait même pas ce qu’il se passait vu qu’il n’y avait personne derrière elle qui la maintenait. Étrange non ?

Personne ne le croît et tout le monde le prend pour un fou même son – ex – femme et ses propres enfants. Apeurés par son comportement, il doit se faire à l’idée qu’il est tout seul pour résoudre cette histoire. Tu te mets un peu à sa place car c’est difficile d’être incompris par sa propre famille quand tu sais que toi-même tu n’es pas fou/folle. Toi seul-e, tu dois te battre pour trouver la vérité et la résoudre afin de sauver ta peau et celles des autres.

Comme tout film où règne l’amour et le désarroi en même temps, tu sais que la famille va se reconstruire petit à petit. La femme croît son mari lorsqu’elle voit le reflet de son fils dans le miroir alors que celui-ci n’est autre que dans une pièce différente de son reflet (le fils est parti de sa chambre mais son reflet reste immobile face à la mère). Elle appelle donc son mari qui barricade la maison en enlevant tous les miroirs, en recouvrant de peinture toutes les glaces ne pouvant pas être déplacées.

Attention SPOIL !  Ce n’est qu’une question de minutes mais il a retrouvé ESSEKER. Il sait qui elle est et va tout faire pour la ramener dans l’endroit où les miroirs la veulent. Je ne dis pas pourquoi ils la veulent, je ne te spoil pas tout, comme je suis gentille 😀

The End

Attention SPOIL ! Quand arrive la fin, tu t’attends à ce qu’il y ait une fin heureuse : le personnage principal retrouve sa famille, bla blabla… Et ben non, je n’aime pas trop ces fins là surtout pour ce film. Le réalisateur a voulu mettre un peu de piment dans cette fin et il a eu bien raison. Le personnage se retrouve…. non je ne te dis rien pour cette fois-ci car c’est à toi de deviner ce qu’il se passe sinon ce ne serait pas marrant de tout te donner.

Ma note :

  • 8/10 pour le jeu de lumière;
  • 7/10 pour les scènes gores – au moins 2;
  • 9/10 pour l’histoire;
  • 8/10 pour le jeu des acteurs.

Signé Jason

Si tu veux me suivre sur Facebook ou Instagram

 

 

 

Author: Jason

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.