Calendar Girl, un livre sexy pour les filles

Lecteur/Lectrice, comment vas tu ? Je reviens vers toi avec un livre assez particulier : Calendar Girl de l’auteur Audrey Carlan. 

Synopsis :

Mia vit avec son père et sa petite soeur à Las Vegas. Elle rêve de devenir comédienne. Depuis le départ de sa mère, son père s’est mis à boire et à jouer. Il emprunte un million de dollars, qu’il perd et ne peut rembourser. Mia doit assumer la dette de son père. Quelle solution va-t-elle trouver ?

12 MOIS – 12 HOMMES – 12 VILLES

MIA RELÈVERA-T-ELLE SON INCROYABLE DÉFI ?

Dans cet article, je vais critiquer deux parties et te donner mon avis sur ce premier livre de cette série culte aux 15 millions de lecteurs.

Scène numéro 1 : Les exigences pour être une bonne escort girl

  1. Être toujours apprêtée : le client ne doit jamais vous voir démaquillée et décoiffée. Vos ongles doivent toujours être manucurés et vos vêtements repassés. Le client vous procurera la garde-robe de son choix. (Comme si je ne pouvais pas choisir ce que porterai. Je ne suis pas une Barbie) Vos mensurations et vos préférences ont été communiquées à sa styliste personnelle.
  2. Souriez tout le temps : n’ayez jamais l’air ni en colère ni triste, et de manière générale, ne montrez pas d’émotion négative. Les hommes ne paient pas pour gérer vos problèmes. (Où est-ce que j’ai rangé ma seringue de botox?) Ils paient pour ne pas avoir à le faire, justement.
  3. Ne parlez que si vous y êtes invitée : vous êtes là pour être belle et charmante.(Sois belle et tais-toi) Avant toute apparition publique, discutez de votre rôle avec le client afin de vous mettre d’accord.
  4. Soyez disponible à tout moment : si le client souhaite rester à la maison, vous y resterez avec lui. Soyez respectueuse, polie et suivez les directives (si tu as mal au ventre ou envie de vomir, tu te retiens. Pas le choix ! C’est le client qui décide). S’il cherche de la compagnie, vous pouvez lui proposer un câlin. Le sexe n’est pas requis.
  5. Le sexe avec les clients n’est pas inclus dans le contrat : si vous choisissez de le proposer, cela relève de votre choix, et la société Escorts Exquises ne peut être tenue pour responsable. Toutefois, nous exigeons que nos escorts soient sous contraceptif, quelle que soit la forme, et nous pouvons en demander la preuve à tout moment. Un test sanguin peut être exigé. (Tu toucheras 20% en plus du CA, un million de dollars ? En 3 mois c’est réglé !)

Je ne t’ai pas mis ce que pense Mia pour chaque intitulé car je vais t’en parler de suite. Tout d’abord, ce passage m’a fait un peu rire….ironiquement. C’est tout de même un livre sur l’érotisme, certes mais je ne m’attendais pas à toutes ces choses obligatoires pour une escort girl (ou boy). Comme quoi c’est un vrai métier voire une soumission totale. La femme est un objet, nous sommes leur jouet pour un mois à temps complet. C’est un livre mais dans la réalité (la vie réelle), je pense que ces exigences existent tout comme décrit dans ce livre.

Pour la première exigence, Mia se dit que les gens riches gâchent leur argent dans une styliste personnelle. N’arrivent-ils donc pas à s’habiller tout seul ? Aucun goût sans doute.  » Et maintenant il sait mes mensurations et va deviner que je dois perdre quelques kilos « . Cette phrase m’a fait sourire car, effectivement, avant même d’avoir franchie le pas de la maison, Mia rentrera à visage découvert. Il connaît sa plastique avant même de la connaître psychiquement. De toute façon, j’ai envie de te dire que le client l’a choisie sur le net avec comme support des photos et rien que des photos (petit profil).

La troisième exigence montre réellement qu’une escort girl est une poupée : soit belle et tais-toi !  » Tu es là pour être sa Barbie « . Effectivement, Mia tu es une Barbie désarticulée mais qui ne bronche pas en aucun cas.

Pour la dernière exigence, j’adore les paroles de Mia qui sont plutôt réelles. J’aime sa façon de s’exprimer n’étant pas très difficile à comprendre. Cela peut être toi, toi ou moi qui parlions à sa place.  » Elle pense vraiment que des femmes veulent tomber enceinte avec des hommes qu’elle vient de connaître […] ah oui j’ai compris, ce sont des hommes riches et des femmes stupides.  » Dans cet extrait, elle a tout dit. C’est à Mia de prendre soin d’elle et de se respecter. C’est à elle de faire attention à ne pas se trouver enceinte. Lui a le droit de ne pas mettre de préservatif mais la femme doit obligatoirement prendre la pilule. Comme si la pilule faisait tout le temps son travail, lol !

Mon avis sur ce passage :

Il faut le prendre au second degré même si tu penses que cela pourrait être vraie. Mia nous dévoile un peu de sa personnalité. Une personne qui n’a pas confiance en elle et en même temps ayant des bases. Pourquoi devrait-elle coucher avec ces clients qu’elle ne connait ni d’Eve ni d’Adam ?

Scène numéro 2 : chaud devant

Nous avons à peine passé la porte de la maison que Wes me saisit par la taille pour me plaquer contre le mur. Il plonge la tête dans mes cheveux et lèche la zone sensible de mon cou, descendant sur ma clavicule avant de remonter vers mon oreille. Ma nuque se couvre de chair de poule  et je ferme les yeux (et moi aussi). Ses mains glissent sous ma robe pour empoigner mes fesses, et il lève mes jambes pour les passer autour de ma taille (si tu es comme moi, tu ressens des petites fourmillements dans ta culotte). […] Je marche à quatre pattes au bord du lit et je plaque mes mains sur son torse. Il empoigne mes cheveux et je lèvre la tête, survolant sa bouche avec la mienne. Il humidifie ses lèvres, se préparant pour ce premier baiser, mais je ne lui donne pas, me contentant de l’embrasser au coin de la bouche (du suspens dans toute sa splendeur. Je veux savoir la suite, pas toi ?). […] Je tombe sur le dos et lorsque je rouvre (attention interdit au -18 ans ce passage) mes jambes, voit mon sexe humide et affamé et pousse un long grognement (la bête est en lui). Il promène un doigt sur ma fente avant de le poser sur mon clitoris, m’arrachant un gémissement (à cet instant, j’ai envie de gémir comme elle).

Je ne vais pas te mettre tout le passage car je ne sais pas vraiment ton âge. Sache juste que c’est intense et même si moi je n’aime pas ce genre de passage, celui-ci m’a toute retournée dans le bon sens 😀 Je me rappelle que j’étais gênée à ce moment-là car j’étais assise dans le RER avec un beau goss à côté de moi. . C’est juste que ma tête ne fut pas la même avant d’être montée dans le RER. Tu aurais crû à une enfant de 14 ans découvrant ce qu’était le sexe pour la première fois de ta vie. Je ne te parle pas de porno mais de sexe respectueux car ce livre est tout de même respectueux envers la femme et l’homme. Il n’y a pas de SM (sado-maso) voire très peu. Ce livre n’a rien à voir avec la trilogie  » 50 nuances de grey  » que je n’ai pas lu ni vu (sauf des extraits). 

HARRY

 

 

 

 

Author: Jason

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.