16 avril 1917

1917, le film

16 avril 1917, le dernier fil que j’ai vu au cinéma : un succès de tonnerre. Je te le recommande. Empresses-toi de le voir avant qu’il disparaisse des salles de cinéma. Si tu es étudiant-e, tu gagneras plus de points au BAC ou au Brevet des collèges. Un peu de culture ne fait de mal à personne !

1917, le film

« Pris dans la tourmente de la Première Guerre Mondiale, Schofield et Blake, deux jeunes soldats britanniques, se voient assigner une mission à proprement parler impossible. Porteurs d’un message qui pourrait empêcher une attaque dévastatrice et la mort de centaines de soldats, dont le frère de Blake, ils se lancent dans une véritable course contre la montre, derrière les lignes ennemies. »

« Joyeux Noël« , « Un long dimanche de fiançailles » sont des films relatant des morceaux de l’Histoire lors de la Première Guerre Mondiale. Une guerre statique, emprisonnée de son temps. Si tu as remarqué, il y a beaucoup plus de films sur la Seconde Guerre Mondiale et je ne sais pas vraiment le pourquoi du comment. Quoique, la seconde a été l’une des Guerres la plus marquante de notre pays.

Sam Mendes, réalisateur du film « 1917« , a mis le doigt sur une histoire trépidante de deux soldats ayant une mission pouvant sauver des milliers de soldats. Deux soldats ayant un courage de plomb, non pas parce qu’ils n’ont pas le choix; parce qu’ils ont cœur et qu’ils appartiennent à leur patrie.

Des scènes tournées sans coupures. 9 minutes est la plus longue tournée sur le plateau réel sans coupures. C’est le concept de Sam Mendes : tourner le plus longtemps possible sans interruptions. Des moments époustouflants telles que les scènes paraissent réelles et nous embarquent dans un monde où tout bascule dans le néant avec une lueur d’espoir. De plus, certains soldats/figurants sont des caméramans, des décorateurs ou autre…pour ne pas gêner le tournage. Les faux raccords n’y sont pas – je suis assez mauvaises – ou ne se voient pas comme certains films où c’est flagrant.

De l’émotion, il y en a dans ce film. Celui ou celle qui dira le contraire n’a pas d’empathie ou n’a rien compris au film. Tu peux détester le film mais tu auras tout de même quelques émotions : tristesse, joie, colère… Toutes ou une seule 🙂 

Attention, je spoil ! La scène où l’un des deux soldats meurt a rempli mes yeux de larmes et de colère. Une colère car il ne faut jamais faire confiance à son ennemi blessé ! Il te trahira même si tu l’as sauvé ou mis de côté avant l’explosion.

Une musique te glaçant le sang. Mystérieuse, prenante, intense et palpitante, celle-ci te fera l’effet d’une bombe et t’encouragera de croire à cet avenir. Même si tu sais que la fin est heureuse, tu te laisses à une défaite et une mort certaine. Tous les éléments y sont pour que tu sois avec nous tout tremblant, prêt à te battre en leur compagnie. J’ai ressenti cette bravoure de tous ces soldats partant au combat pour défendre leurs droits et leur territoire.

Un jeu d’acteur comme si c’était 1917 à nouveau. Je n’ai aucun souvenirs de cet événement dans mes différents cours d’Histoire au collège et au lycée. Pourquoi n’apprenons pas ce genre de chose qui est aussi important et culturelle pour mieux comprendre et apprendre notre Histoire. Ce film m’a appris l’existence de ces deux hommes courageux ayant traversé des embûches tout au long de leur mission en même pas 8 heures de marche. La mort, la tristesse, la déprime, la passion ou encore le désespoir y figurent. Le film s’intensifie après 20 minutes de film en nous laissant seul avec ces deux soldats abandonnés et condamnés à se dépêcher pour prévenir – attention spoil les autres du guet-apens émis par les Allemands. Vont-ils y arriver ? Je te laisse le découvrir par toi-même !

 

Author: Jason

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.