Black out

dessin black out

Salut l’ami-e, pardonne moi pour ma longue absence. Je reprends mon blog en te proposant mon avis sur le livre Black out de Brian Selznick.

C’est l’histoire de Ben, un enfant malentendant qui recherche son père après la disparition de sa maman. Cependant, ce n’est pas un livre comme les autres. Il cache une énigme grâce aux pages dessinées aux fusains et à l’encre de chine. De merveilleux portraits, des lieux uniques et des émotions apparaissent petit à petit. J’y vois une petite fille dont j’ignore le prénom. Elle, aussi, est sourde. Elle s’enfuit de chez elle afin de trouver sa maman. Les dessins et les pages d’écriture se suivent de très près. Au départ, j’ai été un peu perdue car je ne savais pas qui était cette jeune fille et ce qu’elle cherchait.

Les dessins

dessin black out

dessin black out

Spectaculaire est le mot qui donne une personnalisation des dessins. J’aime beaucoup les portraits où je me plonge dans les yeux des personnages et je ressens toutes leurs émotions. La jeune fille qui court, qui se perd, qui trouve sa mère mais elle n’est pas compris. J’ai angoissé pour elle, j’avais peur qu’il lui arrive un accident lorsque ses pas se précipitaient pour se rendre sur le trottoir de l’autre côté de la chaussée. Elle n’entendait pas les bruits des voitures qui émettaient leur klaxon avant de freiner brutalement.

Pas de couleurs dans les dessins. Aucune couleurs mise à part des nuances de blanc, de noir et de gris. Des traits fins, des ombres ayant des points de lumières. J’ai eu le sentiment d’être à l’intérieur d’un film de Charlie Chaplin tel « The Kid ». Un ancien temps devenu intemporel et qui me laisse m’aventurer dans ses entrailles sans dire un mot.

dessin black out

dessin black out

dessin black out

dessin black out

L’écriture

Elle se lit facilement cette écriture. Parfois je lisais dix lignes puis la page suivante était un dessin. C’est l’histoire de Ben. Un enfant n’ayant jamais connu son père et venant de perdre sa mère brutalement. Un enfant ayant perdue la seule personne comprenant ses pensées quotidiennes. Un jour, il trouva une lettre avec le nom de son père. Il se demanda si sa mère, avant de mourir, avait l’envie de le rencontrer afin que Ben puisse le connaitre. Il fallait qu’il s’y rende seul. Je suis partie dans sa valise pour découvrir l’identité de son dernier parent. Les mots sont simples, pas de longues phrases incompréhensibles.

dessin black out

Les deux réunis

Je me suis demandé si les deux histoires allaient se croiser. J’ai eu raison car la réponse est positive. Je ne te dirai pas pourquoi car j’aimerais que tu le lises à ton tour.

Sache juste que cette histoire est émouvante et que tu peux y laisser une petite larme.

 

Author: Jason

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.