Elle s’appelait Sarah

Salut l’ami-e, comment te sens-tu ce matin ? Je ta parle du livre et du film « Elle s’appelait Sarah« . Un livre écrit par Tatiana de Rosnay racontant l’histoire d’une journaliste croisant le chemin de Sarah, une petite fille de 10 ans portant l’étoile jaune.

« Paris, juillet 1942 : Sarah, une fillette de 10 ans qui porte l’étoile jaune, est arrêtée avec ses parents par la police française, au milieu de la nuit. Paniquée, elle met son petit frère à l’abri en lui promettant de revenir le libérer dès que possible.

Paris, mai 2002 : Julia Jarmond, une journaliste américaine mariée à un Français, doit couvrir la commémoration de la rafle du Vel d’Hiv. Soixante ans après, son chemin va croiser celui de Sarah, et sa vie va changer à jamais. Elle s’appelait Sarah, c’est l’histoire de deux familles qui lie un terrible secret, c’est aussi l’évocation d’une des pages les plus sombres de l’Occupation. »

La construction du livre

Le livre est construit de deux manières différentes : d’un côté, l’histoire de Sarah et de l’autre, l’histoire de Julia. Dans un des premiers chapitre, tu feras la connaissance de cette jolie jeune fille de 10 ans, juive. Elle habite dans un petit appartement avec son frère Michel, qu’elle adore, et ses parents. Malgré le début de l’Occupation, elle reste heureuse jusqu’à ce jour où les SS Français viennent les embarquer pour les amener dans un premier camp avant de les livrer aux Allemands. Puis, dans un deuxième chapitre, tu feras la connaissance de Julia habitant avec un Français et dont sa famille cache un lourd secret.

J’ai beaucoup aimé ce côté « flashback » du livre. C’est fluide, tu comprends très vite par les mots, la façon d’interagir avec les personnages que tu n’est plus dans les années 2000. Tu te trouves face aux Allemands ou au SS Français (qui pour moi sont des pourritures) et qui attendent cette fin de guerre pour souffler un peu. Cependant, moi je suis toujours attachée à ce bouquin qui me terrifie, où je me demande comment cette histoire va se terminer. Quel est ce lourd secret caché ? A quel moment vais-je savoir enfin la vérité ? 

Le livre ou le film ?

Je me penche plus sur le livre que sur le film. Le livre m’a donné énormément de chair de poule et de tristesse. J’ai été déçue du film surtout la partie de la journaliste dont l’actrice ne jouait pas assez bien pour moi. Pourtant, c’est une grande actrice que j’apprécie beaucoup mais là, je n’ai pas trouvé son rôle bien joué.

…sauf certaines scènes comme celle où tous les juifs, handicapés, se retrouvent au Vel d’Hiv attendant je ne sais quoi. Savez-vous pourquoi ils attendirent autant de jour avant de partir dans les camps français ? C’était pour les faire mourir petit à petit. Les nourrissons, les vieillards et les handicapés n’avaient pas leur place dans les camps de concentration. Il était bon de mourir avant l’heure. Ce passage, que ce soit dans le livre ou dans le film, est tellement poignant. Tu le vois également dans le film « La rafle » avec Gad Elmaleh.

La scène où Michel est retrouvé est très impressionnante dans le livre mais dans le film…whaou qu’elle m’a donné des larmes. Je ne savais plus trop où me placer avec le visionnage de celle-ci. Toute la détresse de Sarah que tu liras dans ses yeux, sur son visage te feront te cacher sous les draps ou ton oreiller. Le cris de désolent qui n’appartiendra qu’à Sarah lui hantera toute sa vie.

Mon avis

Cela va te paraître étrange, peut-être, le fait que je m’intéresse énormément à la Seconde Guerre Mondiale. Je me pause énormément de questions telles que : comment avons pu collaborer avec ces Allemands ? Comment les soldats français ont pu laisser faire ? Par quels moyens auront pu faire en sorte que cela n’arrive jamais ? … Je ne sais pas vraiment répondre à ces questions. Je sais juste que j’aurai été une résistante, qu’il aurait été hors de question de rester là, assise le cul sur une chaise et me laisser regarder toute cette atrocité. Je serai sans doute morte, assassinée par mes compatriotes mais si j’avais pu en sauver des milliers, j’aurai été contente et fière de moi. J’ai préféré le livre, plutôt que le film. Le livre, je l’ai lu en une journée tellement je l’ai dévoré. J’ai beaucoup aimé l’écriture fluide avec une utilisation de mots faciles pour tous. Même toi, si tu as 16 ans, tu peux le lire ! C’est un livre à lire qui peut te rapporter des points au brevet ainsi qu’au baccalauréat.

Note : 7/10

Author: Jason

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.