La Belle et la Bête

Salut Lecteur/Lectrice, as-tu le dernier article ? Je te parlais du film d’épouvante  » Mirrors « . Si ce n’est pas le cas, je te mets le lien par ici :  » Film 1 « . Aujourd’hui, je te parle du film d’animation de la Belle et la Bête de Disney. Je pense que tu as dû le voir au moins une fois dans ta vie. Je ne te parle pas du film qui est sorti il y a deux-trois ans – je ne sais plus vraiment – avec Emma Watson. Je te parle du tout premier film sorti en 1992.

Synopsis de la Belle et la Bête :  » Frappé par un terrible sort, un prince cruel a été transformé en bête. Pour briser le sort, la Bête doit gagner le cœur de Belle, une ravissante jeune fille passionnée de littérature, avant que ne tombe le dernier pétale d’une rose magique. Une intrigue menée par les étranges serviteurs du palais fait naître une romance entre ces deux êtres si différents… »

Un peu d’Histoire

Avant de commencer à critiquer le film d’animation la Belle et la Bête, je souhaiterais te donner un peu de détails sur ce somptueux chef d’œuvre. Un peu de culture tout de même 😀 Tu seras moins bête en allant te coucher ce soir dans ton lit bien au chaud.

La Belle et la Bête est le 30ème classique d’animation de Disney. Avant-première à New York le 13 novembre 1991; sortie le 22 novembre 1991. Réalisé par Gary Trousdale et Kirk Wise. Nominé aux Oscars dans sept catégories, y compris pour le Meilleur film d’animation.

La chanson du générique, en version Française, est chantée par Charles Aznavour et Liane Folly dans la première version; Patrick Fiori et Julie Zenatti dans la seconde. Le film est dédié au parolier Howard Ashman, décédé plus tôt dans l’année :  » A notre ami, Howard, qui a donné sa voix à une sirène et son âme à une bête, nous serons pour toujours reconnaissants. »

Une comédie musicale basée sur le film d’animation, présentée en avant-première à Houston puis au Palace Theatre de Broadway du 8 avril 1994 au 5 septembre 1999.

Top 3 de mes personnages préférés

Penses-tu que je vais mettre Belle en premier dans ce top 5 ? Tu te mets le doigt dans l’œil. Je pense que si j’avais 5 ans à l’heure actuelle, je t’aurai mis Belle en premier. Là ce n’est pas le cas car j’en ai au moins 25 de plus.

Big Ben est mon top 1 : je trouve cette horloge d’un amour exceptionnel. Je le trouve très drôle, mignon comme tout et un peu fou. J’ai l’impression de me regarder lorsque je le vois. Effectivement, il ne réussit pas dans sa vie car il est souvent caché par Lumière. Il n’y a qu’à la fin du film pour sauver Lumière qu’il prendra sa revanche. C’est un très bon ami sur qui tu peux compter. (crédit photo : google)

La Bête en deuxième position : je la trouve très bien dessinée, elle est belle et le personnage est aimant. Certes il a été méchant au tout début du film en repoussant honteusement cette femme qui cherchait un toit.Mais il ne savait pas ce qu’il allait se passer. En tant que Bête, il a appris de ses erreurs. Quand tu es petit/petite, tu ne sais pas trop ce que cela veut dire mais quand tu arrives dans le monde des adultes, nous disons tout simplement  » la roue tourne  » ou  » fait attention de faire les bons choix « … Les dessins animés nous éduquent en quelque sorte. Parfois ça fonctionne et pour d’autre, c’est la catastrophe. (crédit photo : google)

Le Fou en troisième position : c’est un peu – voire beaucoup – l’esclave de Gaston, le fort. Dans le dessin animé, tu ne le vois pas qu’il n’aime pas du tout Gaston (dans le film de 2017, le Fou paye les personnes, les soit disant amis de Gaston pour qu’ils lui lèchent les bottes). Par contre, si tu fais bien attention tu remarques qu’il prend souvent des gifles, des remarques désobligeantes. C’est un souffre-douleur ! Je me suis attachée à lui – pas à Gaston. C’est un peu le gars – dans la vie réelle – qui ne s’est pas se mettre en avant ou qui a peur de l’autre qui est à côté de lui. (crédit photo: google)

 

Mes scènes préférées

J’ai beaucoup de scènes que j’adore dans ce film d’animation mais je ne peux pas te les mettre toutes sinon je devrai faire au moins 3 pages sur celles-ci. La première scène de la Belle et la Bête est le générique du début. Elle parle du Prince et de son château. C’est à ce moment-là que tu sais pourquoi il est devenu une bête monstrueuse – quoique elle est belle à sa manière. Les couleurs sont magnifiques, le décor est somptueux. Je ressens à la fois la colère et la tristesse lors de la transformation du Prince. Puis de l’autre côté, je me dis que c’est bien fait pour lui. Comme quoi être méchant et méprisant n’est pas une bonne chose. Ce que je préfère dans cette scène : la musique et le fait que l’histoire nous soit raconter à l’aide vitraux et non d’actions.

Mon autre scène préférée est le moment où ils dansent tous les deux dans le château. C’est là que tu vois la beauté et la richesse du château. J’en ai rêvé de cette pièce. J’aurai aimé vivre dans celle-ci juste pour regarder les extraordinaires tableaux se trouvant au plafond, tous les détails des portes. Je ne vais pas te mentir : je kiffe sa robe. J’ai toujours voulu l’avoir et je pense me la faire faire pour le fun sans vraiment la porter. Tu me vois sortir avec pour aller au travail ? 😀

Mon avant dernière scène se trouve au milieu du film de la Belle et la Bête. Dans la première sortie du film en France, cette scène n’existait pas. Elle est apparue lorsque Disney a produit le DVD de ce film. C’est la chanson que j’adore énormément  » Être humain à nouveau « . Tu vois, dans ce passage, d’autres serviteurs du château comme les balais, les poudriers pour le maquillage…et le plongeon de l’Armoire est phénoménale.

Ma dernière scène est la transformation de la Bête en être humain ainsi que les serviteurs. Tout d’abord la mort de la Bête est assez poignante. J’ai toujours un pincement au cour, des larmes qui coulent. Je suis assez sensible surtout lors des scènes de mort. Puis vient la scène de la transformation. Je la trouve bien réalisée, bien faîte. Avec les lumières, les feux d’artifices, la magie opère. L’embellissement du château est merveilleusement bien réalisé. Cela donne un baume au cœur, une joie pour tous les serviteurs.  » C’est un miracle « .

Le film en général

La Belle et la Bête est un grand classique Disney. Dès que je l’ai vu la toute première fois enfant, j’ai tout de suite accroché à celui-ci. C’est un de mes films d’animation préférés. Les dessins ont été bien réalisés pour l’époque même si aujourd’hui on peut faire mieux. Cependant tu remarques que la haute définition enlève un certain charme à l’image et aux émotions que tu peux avoir lorsque tu regardes du Disney. C’est pour cela que j’admire les films d’animation Disney. Disney arrive à nous surprendre comme chaque année avec sa qualité de travail et d’imagination. L’histoire est intéressante car quand tu es petit-e, tu ne te poses pas de questions. Tu regardes le film et c’est tout; alors qu’il y a une morale à cette histoire voire plusieurs.  » Sois généreux dans ta vie «  est une des premières. Il ne faut pas non plus être trop généreux dans notre monde sinon tu te feras manger par les autres mais rien ne t’empêche de sourire à une personne, de dire merci à celui qui t’a tendu la main, d’aider l’autre à traverser la route car il est aveugle ou âgé ou handicapé, à discuter avec les personnes se sentant seules dans leur vie de tous les jours. Une bonne chose, toutes les semaines, ne va pas te donner le tournis.  » Soit toi-même «  dans le monde où tu vis même si tu es plus original que les autres. Belle est dans son univers de littérature, de rêve de l’amour avec un grand A. L’amour est un peu plus difficile à trouver dans la vie réelle mais il ne faut pas désespérer. Ne te braque pas, laisse faire les choses, elles arriveront toutes seules sans que tu en sois conscient-e. Si tu as un look différent, ose-le porter tous les jours – sauf si au travail tu ne peux pas. Ce n’est pas parce que tu as les cheveux bleus que tu ne peux pas vivre parmi nous. J’aime la différence et j’adore être différente. Jason et Harry sont bien différents de nous. Bon certes, Jason est un tueur en série mais bon il est différent par sa maladie de base. » Pousse tes rêves jusqu’au bout « , une phrase faisant tilte dans ma tête. Tout le monde a au moins un rêve – réalisable. Il faut y aller jusqu’au bout et se battre pour réussir à l’avoir. Si tu n’en as pas, ne t’inquiète pas tu n’es pas un looser mais juste prends ton temps. Le jour où tu en auras un, donne toi à fond les manettes et cherche à le réaliser par tous les moyens possibles – sans faire de mal autour de toi.

C’est tout pour aujourd’hui, je te souhaite une bonne lecture et une belle soirée. Le prochain article se fera à partir d’un livre  » Calendar Girl « . Connais-tu ?

JASON

Pour me suivre : instagramfacebook

 

 

 

Author: Jason

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.