The book of Henry, un film captivant

Coucou, comment te sens-tu ? Connais-tu le film « The book of Henry », réalisé par Colin Trevorrow ? Sortie le 21 septembre 2017 en Allemagne, le voici sur Netflix depuis quelque temps. Je suis tombée par hasard sur cette plateforme offrant énormément de films et de séries.

L’histoire du film

« Susan Carpenter, une mère célibataire, vit avec ses deux jeunes fils : Henry et Peter. Henry est amoureux de Christina qui mène une vie difficile aux côtés d’un beau-père dangereux qui la maltraite. Il planifie alors un plan pour la sauver. »

Acteurs principaux

Susan Carpenter jouée par Naomi Watts; une très bonne actrice. Je l’adore car elle a souvent des rôles avec des enfants. Si tu n’as pas vu le film « King Kong « , je te le conseille avant celui-ci. C’est un des films qui l’a faite connaître après celui s’intitulant « The Ring », « Le cercle »  : film d’horreur avec une cassette vidéo.

Henry joué par Jaeden Martell. L’ainé des fils de Susan qui est un jeune garçon très intelligent. Un surdoué. C’est lui qui s’occupe de toutes les tâches à la maison, question financièrement : le compte en banque, le placement de l’argent…

Peter Carpenter joué par l’adorable Jacob Tremblay. Un acteur que j’aime beaucoup grâce à sa petite bouille d’amour. Tu le verras, également, dans le film Doctor Sleep.

Christina jouée par la très célèbre danseuse reconnue par la chanteuse Sia, Maddie Ziegler. Elle joue très bien son rôle, un véritable coup de cœur.

Mon avis sur ce film

Je ne m’attendais pas du tout à cette histoire si surprenante. A l’instant même, je me suis laissée embarquer dans cet univers imaginaire et réel à la fois. J’ai tout de suite fait connaissance avec la famille : une mère vivant seule avec ses deux enfants : Henry et Peter. Henry est un enfant surdoué. A 11 ans, c’est lui qui gère les comptes de sa mère. Celui-ci est aussi un peu « l’homme de la maison ». La mère est un peu dépassée. C’est une geek qui passe une partie de sa journée à jouer à la console, seule sur le canapé. Elle s’occupe de ses fils comme si elle avait encore 15 ans : elle est souvent en retard lors de la sortie d’école; elle invite sa collègue de travail à se souler à la maison en présence de ses enfants. Cependant, elle leur lit des histoires avant de se coucher. Au début du film, je la vois donner le bain à son jeune fils en train de réciter les capitales de chaque pays – même si elle descend jouer à la console en attendant les réponses. Elle a des moments de jeu avec eux.

Henry se rend, chaque jour, dans sa cabane construite par lui-même (je me doute) afin de faire diverses expériences scientifiques. Tu remarqueras que la porte d’entrée de celle-ci est celle d’un frigidaire. Cela m’a fait sourire. Une cabane 100% recyclée ! Quel génie ce Henry !!

A côté de leur maison se trouve une jeune fille du même âge de Henry. Jeune fille discrète, presque invisible. Je ressens de suite qu’il se passe quelque chose mais quoi ?! Tu le sauras assez vite dans le film. Et c’est cette chose que le jeune Henry aimerait tout faire pour sauver cette jeun enfant. Comment faire ? Il commencera à enquêter afin de connaître en détail comment tuer sans se faire prendre par la police car lui à sa hauteur ne peut rien faire. Il se sent impuissant, affaiblie et inutile.

Je ne veux pas te spoiler car j’aimerais que tu le regardes et que tu me donnes ton avis.

Le jeu d’acteur est très bien fait surtout pour les jeunes enfants tels que Henry et Peter. Il n’y a pas énormément de scènes émouvantes. Cependant quand il y en a une, elle ne prend pas énormément de place dans le film, elle n’est pas lourde ni cucul ! Et c’est pour ce fait que j’ai adoré ce film. J’ai versé une petite larme.

Je te souhaite un très bon weekend et je te dis à lundi soir ou mardi matin pour un moment de lecture. Bisous

Le dernier article : Black out

 

 

Author: Jason

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.