Le jeu de la dame #netflix

« Une prodige des échecs orpheline, de huit à vingt-deux ans, dans sa quête pour  devenir la meilleure joueuse d’échecs du monde, tout en luttant contre des problèmes émotionnels et une dépendance aux drogues et à l’alcool. »

Ouverture de la série

Quelqu’un frappe à la porte, elle se trouve dans sa baignoire, tout habillée. Paris 1967, elle se précipite vers son destin de championne du monde des échecs….Flashback : deux voitures accidentées sur un pont avec cette petite fille dont tu ne sais pas d’où elle sort, sur le bas c$ôté…soucieuse de savoir qu’il va lui arriver. Tu sais de suite que sa mère est décédée mais pas le pourquoi du comment.

Sa première partie

Lorsqu’elle est envoyée à la cave pour laver les brosses des tableaux, par son professeur, elle remarque le concierge de l’école assis devant jouant aux échecs. Plus tard, ce sera à son tour de jouer contre cet homme mystérieux. Son potentiel ? Elle visualise son jeu à l’aide de pilules vertes qu’elle prend depuis sa venue à l’orphelinat (un traitement pour bien dormir). Les yeux aux ciel, son échiquier se dessine à l’envers. Elle joue en projetant son jeu et se voue à cette passion. 

L’histoire et son avancée

Même si c’est une fiction, l’histoire tient la route et tu y crois à fond. Tu es embarqué-e dans le monde des échiquiers des géants laissant peu de place aux femmes intelligentes ou pas. C’est un monde d’hommes, madame !

Tu t’attacheras à cette Elizabeth, tout comme moi. Tu vivras avec elle ses déchirures, ses peines, ses colères et ses joies. Tu te pencheras sur sa passion en suivant ses faits et gestes afin de la corriger lorsqu’elle se trompera. Cependant, c’est une concurrente très redoutable. Elle n’a pas de pitié et en moins d’une minute, elle mettra plusieurs joueurs sur le paillasson.

Au fur et à mesure des épisodes, elle augmente son niveau et devient de plus en plus forte. Toujours sûr d’elle (un peu trop parfois), elle arrive à battre les plus grands sauf le Russe, son prochain concurrent !

Mes deux moments préférés

Ce n’est pas un moment, plutôt un attachement. Sa mère adoptive, je m’y suis attachée au fur et à mesure des épisodes. Cette femme qui a été abandonnée par son mari après la mort de leur enfant. Cette femme cocue dont son marie s’est jouée d’elle pendant des années. Elizabeth apprendra à l’aimer telle qu’elle est. J’aime beaucoup la scène où sa mère lui demande de lui donner 10% de commission. Elizabeth lui répond si gentiment qu’elle touchera 15%. Comme quoi l’amour pour une mère abandonnée les rapprocheront. Il ne sert à rien d’avoir des millions de dollars si tu n’as pas un amour au plus profond de toi.

Moscou 1968 : Elizabeth se retrouve propulsée en Russie pour enfin jouer contre le meilleur joueur du monde. J’aime la scène où elle entre dans le taxi, accompagnée du chauffeur et de son bodyguard à elle. Ils parlent tous les deux dans leur langue maternelle (le russe) sans savoir qu’elle comprend tout ce qu’ils disent. Eh oui, les femmes de cette époque ne sont pas aussi bête que des moules. Elle est dans l’obligation d’être accompagnée d’un garde du corps car à cette époque se déroule la Guerre Froide : une confrontation entre les puissances du monde telles que l’URSS et les Etats-Unis ainsi que leurs alliés respectifs, jusqu’en 1991.

Mon avis

J’ai beaucoup aimé cette série. Pourtant, j’ai du mal à m’y faire aux séries. J’ai de suite accroché grâce aux couleurs et à l’ambiance du film. Les scènes sont lentes et bien détaillées. J’ai pris le temps de regarder toutes les choses autour de cette série. L’ambiance est d’une autre époque où la lumière sur les femmes est très étroite. Celle-ci met très rarement en valeur les idées féminines. C’est un monde d’homme, dirigé par un homme pour un homme. La femme est très peu représentée positivement. Elle fait partie des meubles que l’homme achète avec la maison. Par moment, j’ai eu envie de faire demi tour mais je résistais car je voulais savoir comment Elizabeth allait terminer sa réussite. Elle va s’oublier car elle est nourrie que par ses stratégies de jeu et sa conquête de la perfection.

Dans un des épisodes, elle va se retrouver seule face à ses démons, face à son reflet. Il n’y aura plus personne pour elle. L’amour sera anéantit et toi, tu seras en train de souffrir avec elle…devant ton putain d’écran. Tu t’accrocheras malgré toutes ces péripéties dans but d’y croire. Fonce pour la regarder !

Note : 9/10

L’ancien article est par ici : Scream.

 

Author: Jason

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.