Killer Game : viens que je te tranche la gorge !

Coucou la souris, comment vas-tu ce soir ? Pour ma part, je suis un peu sur un nuage car j’ai eu une bonne nouvelle – c’est un secret. Ce soir, je viens te faire part de ma critique, de mon avis du film « Killer Game » que tu peux trouver sur Netflix, en ce moment. Un film dont j’ai particulièrement aimé et qui est assez sauvage et gore dans les tueries. Si tu n’aimes pas le sang, je te le déconseille. Es-tu prêt.e pour ce décorticage; parce que moi je suis chaud patate ! « Ne t’enflamme pas Edith, lol « 

Les 8 premières minutes

Au loin du paysage, se trouve une maison – type campagne américaine – jaune avec plusieurs fenêtres et personne ni aucune autre maisons aux alentours de celle-ci. Glauque ! Un jeune, beau et sportif homme, ayant une sonnerie de canard pour son téléphone, entre dans cette maison en répondant au téléphone. Il est tout seul dans cette baraque campagnarde et dans 4h, il devra se rendre à un match. Attention : as-tu vu que la caméra s’était positionnée sur un objet bien précis ? Je te laisse le plaisir d’y faire attention dès la prochaine scène. Plouf dans son lit et c’est déjà la nuit ! L’objet en question sonne et c’est l’heure où la partie commence ! « Accroche toi à ton canapé car ça va saigner ».

Les 10 premières minutes d’un film (et même d’une série) sont ultra importantes pour moi, et je pense que pour toi c’est la même chose. Celles-ci nous permettent de savoir si tu vas accrocher ou non à ce film. Pour moi, ça a fonctionné. Un peu comme le début du film Scream. Vois-tu de quel film je veux parler ? La fille blonde qui est en train de se faire du pop-corn, dans sa maison au fin fond du Bronx. Elle est toute seule dans sa grande et belle demeure – dont les parents sont aisés. Le téléphone sonne, elle décroche et là….non pas encore. Au téléphone, une voix se fait entendre « Quel est ton film d’horreur préféré ? ». Maintenant que tu sais de quel film je parle, Killer Game est un peu le même genre sauf que ce n’est pas le même outil qui est utilisé. Bon à part le poignard qui est immense !  

Alors que va-t-il lui arriver à ce bel homme ? Il fait noir dehors, plus de voiture, la porte d’entrée grande ouverte. Le suspens et la peur dans son regard s’installent tout doucement. Petit poucet fait son chemin et arrive dans son dressing. Des craquements de bois, la musique s’intensifie, peu de lumière et le tour est joué pour te faire frémir de peur. Oh non encore cette sonnerie canard ! Elle me fait peur et ça ne « m’amuse pas ce petit jeu » de « est-ce que j’ai peur » ou non. Je suis là, devant mon écran, le cœur battant à 100 à l’heure. Je retiens d’avaler ma salive. Quand tout d’un coup, le sang gicle sur la moquette beige et la vérité sort de sa bouche qui est tétanisé ! Qui est ce tueur ? Pourquoi porte-t-il un masque ? Pourquoi ressemble-t-il à celui qui est à terre ? Ces 8 premières minutes sont trop cool ! Et tu vas surtout savoir, pourquoi Jackson a été tué ! 

 

Présentation des personnages : la cantine

La cantine est un lieu important dans un film pour adolescents, aux Etats-Unis. C’est à cet endroit précis où tu vois les différents groupes qui existent sur cette planète : les intellos, les loosers, les populaires, les geek, les solos, les bizarres, les Grr, les p******, et encore bien d’autres. Un petit groupe de 5 jeunes sont mis à l’honneur : Darby, Makani, Zack, Rodrigo, Alex et un petit nouveau Khaleb faisant partie de l’équipe de foot – dont on se moque car il est gay. Darby, non binaire rêve d’être recruté.e à la Nasa; Rodrigo, le timide, Zack qui fume des joins, Alex le pitbull du groupe et Makani, la sensible. 

Les personnages sont, petit à petit, présentés dans des tableaux différents. Makani cache un lourd secret – je ne te le dirai pas, à toi de l’entendre – terrible et triste. Elle habite avec sa grand-mère qui est somnolente lors de ses nuits. 

Cependant, tu n’as pas le temps de voir les autres portraits qu’un deuxième meurtre, bien violent, va être commis dans une église ! Accroche-toi car ce meurtre est assez choquant. Je vais le noter : 7/10. La pauvre ! Dis-toi que dans un film d’horreur, il y a le plus souvent un ordre de passage pour la mort : une blonde sans cervelle, un homme noir, un blanc intelligent qui est un peu innocent… Dans ce film, ce ne sera pas le cas et ça fait du bien de voir autre chose que ces clichés de caca. 

 

2ème meurtre et après je te donne mon avis – car j’ai envie que tu regardes le film 

Dans sa robe religieuse blanche, demoiselle blonde est en train de préparer la cérémonie donnée pour Jackson. Celle-ci croit parler avec Marcus, un ami. Cependant, il n’y a pas de Marcus. Le meurtrier et elle, tout simplement. A-t-elle un lien avec la vidéo du  début ? Sa parole se délie à cause du stress. Face au meurtrier portant un masque ressemblant au visage de cet ange en blanc, elle court vers la porte et se fait trancher le bide par une lame fine. Une masse de sang sort de son ventre…Je ne te divulgue pas de quelle façon cette jeune femme meurt. Cependant sa mort est assez surprenant, j’ai paniqué pour elle. Derrière mon écran, j’ai eu mal pour elle. Même si ce fut une jeune femme méchante, elle ne méritait pas cette mort ou peut-être ! 

 

Mon avis

Je trouve ce film mettant en avant des adolescents, assez surprenant et non cul-cul. Les meurtres s’enchainent rapidement et deviennent de plus en plus sanglants. Cette rapidité me fait penser au film Saw 2, où toutes les 5 à 10 minutes, une nouvelle énigme est à résoudre. La tension est palpable, les meurtres sont glauques les uns que les autres, l’histoire est bien construite, le suspens est à son comble. J’ai accroché de suite à cette histoire alors que je suis très difficile à satisfaire surtout pour des films gores et qui font peur. Jusqu’à la fin, je n’ai su qui était le meurtrier. Je me suis même trompée sur le nom du meurtrier ou de la meurtrière. Peut-être est-ce un garçon, peut un non-binaire ou une femme ! 

J’ai trouvé aussi que ce film ressemblait beaucoup au film Scream dont je t’ai parlé un peu plus haut sauf qu’il y a une « vraie » fin, un vrai pourquoi du comment. Alors que Scream, les meurtriers sont juste présents pour s’amuser et devenir des stars du web ! Ici, tu es dans une vraie énigme où des solutions existent, un meurtrier tue entre guillemets pour de bonnes raisons ! En fait, non, il n’y a jamais de « bonnes raisons ». C’est juste un fou, une folle, une personne paumée ! Un enfant perdu, un enfant qui aurait aimé avoir de l’attention de sa famille. 

Le dernier meurtre est terrible et c’est celui qui m’a vraiment choqué. De plus, j’étais en train de manger de bonnes pâtes lorsque le meurtrier/la meurtrière, a lancé sa lance sur le visage de son…. Dégueulasse, répugnant et sauvage ! Sais-tu qui est-il, qui est-elle ? Bon visionnage 

La morale

Il y a souvent une moralité dans ce genre de film et là, elle peut te servir. Adolescent, adulte, certains pourront se reconnaître. Effectivement, nous avons tous des secrets. Certains sont plus importants que d’autres et tu ne pourras pas les cacher indéfiniment. Fais attention à ce que tu dis, à ce que tu fais car ton secret peut être dévoilé sans que toi tu puisses y faire quelque chose. Et ce jour-là, sauras-tu prêt.e à y faire face ?

Ma note : 9/10

Demain soir, je te dévoilerai ma critique sur le film US, par le réalisateur du film « Antebellum ». Si tu veux, voici le lien de ma critique de ce dernier : Antebellum

 

 

Author: Jason

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.